logoTOP

. . .   P L U S   D E   C O N F O R T   M O I N S   D E   D E P E N S E S   . . . 

Les Bailleurs Sociaux et le Passif

Une question : pourquoi les bailleurs sociaux ne construisent pas plus au standard "passif" ? Quels sont les freins ?
Construire "passif", c'est :
  - moins de charges et donc moins d'impayés
  - pas de chauffage donc pas de maintenance et une diminution des coûts à l'usage
  - une construction performante et économe pour longtemps
  - une grande satisfaction des locataires

Certains bailleurs se sont lancés dans la construction passive mais ils restent peu nombreux malgré un retour d'expérience très satisfaisant.

Article : http://tempsreel.nouvelobs.com/immobilier/logement-social/20150608.OBS0328/logements-passifs-des-logements-sociaux-ou-reduire-sa-consommation-de-chauffage-est-possible.html

Selon Olivier Barry (directeur général de Foyers de Seine-et-Marne et vice-président du réseau européen de bailleurs sociaux Eurhonet), les logements sociaux passifs aident à la solvabilité des ménages. En effet, dans des logements sociaux classiques, le niveau du compte des charges amène souvent à des impayés de la part des locataires. Dans ce type de logement passif, le compte des charges est très bas, entre 9 et 16 euros par mois.

Il n’y a qu’un seul radiateur dans chaque appartement : le sèche-serviette. Ainsi, les logements disposent d’un gain de place conséquent"

"Bien sûr, il a été perturbant, au début, pour les nouveaux habitants de ne voir aucun radiateur, il a donc fallu leur expliquer les spécificités du logement et ils sont maintenant très satisfaits de ce système", rajoute-t-il.

Mathilde Rodriguez, locataire d’un T3 de 70 m², du bâtiment orienté plein ouest, se dit ravie de ce nouveau logement qu’elle habite depuis début décembre 2014.

Nous avons eu 24 degrés dans l’appartement tout l’hiver ! Mon mari a même dû ouvrir les fenêtres de temps en temps"

"Le gain de place, grâce à l’absence de radiateur, est vraiment un des avantages principaux de ce logement. La facture d’électricité est d’ailleurs d’environ 40 euros par mois alors que je payais 100 euros mensuels dans mon ancien logement de 46 m² seulement", se réjouit-elle

Dans un bâtiment passif, le résultat en coût global est très favorable. Les systèmes de chauffage étant simplifiés à l’extrême, les frais de maintenance deviennent bien plus faibles et les consommations énergétiques permettent de sortir définitivement les occupants de la précarité énergétique.

Témoignage (provenant du site CD2E) de J-R CARCEL (Directeur Département Travaux Développement Durable et Innovation, Groupe SIA)

" En tant que bailleur, la construction passive permet de préserver le pouvoir d’achat de notre client en le préservant d’une facture d’énergie trop importante et répond à nos engagements de diminution d’émission des gaz à effet de serre. Lors de la conception des logements, nous avons une approche long terme et privilégions la qualité de l’enveloppe pour une meilleure durabilité des performances (et des économies !) dans le temps "

Programme européen nommé Buildtog (Building together).
L’association Eurhonet (European Housing network) donne un cadre à la réflexion sur le logement passif au moyen de 2 thématiques, la réhabilitation et la construction.

Bailleur social impliqué dans la construction passive :

  • Foyers de Seine-et-Marne (Lieusaint 37 logements 2014)
  • HABITAT 62/59 PICARDIE (Béthune 49 logements 2012)
  • Le Foyer Rémois (La Clairière 13 logements 2010)
  • Delphis
  • Habitation Moderne
  • Les toits Vosgiens
  • Société Lorraine d’Habitat (Nancy 8 logements 2010)
  • Partenord Habitat (Grande-Synthe 28 logements 2014)
  • Habitat 44 (Maisdon-sur-Sèvre 19 logements 2015)
  • OSICA (Montreuil 17 logements 2015)


Construire au standard passif, c’est être acteur dans la préservation de l’environnement (logement moins consommateur d’énergie, moins d’émissions de CO2, construction à caractère durable) et c’est avoir une politique sociale tournée vers le bien être des locataires en leur permettant de réduire leurs charges liées au chauffage tout en garantissant un confort de très haut niveau.

Nous intervenons dans le neuf et la rénovation de l'existant (attestation Bbio, Cep Tic, études thermique RT 2012, E+C-, conception Bioclimatique et passif, maison passive CEPH et PHPP, construction Bois, test d'étanchéité à l'air, performance énergétique du bâtiment) en région PACA, départements Alpes-de-Haute-Provence (04) Hautes-Alpes (05) Alpes-Maritimes (06) Bouches-du-Rhône (13) Var (83) Vaucluse (84), les villes de Manosque Digne-les-Bains Sisteron Château-Arnoux-Saint-Auban Forcalquier Oraison Villeneuve Les Mées Barcelonnette Volx Peyruis Gréoux-les-Bains Pierrevert Reillanne Sainte-Tulle Vinon-sur-Verdon Corbières Riez Valensole Gap Aix-en-Provence Venelles Joucques Peyrolles-en-Provence: N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.