logoTOP

. . .   P L U S   D E   C O N F O R T   M O I N S   D E   D E P E N S E S   . . . 

Isoler et encore isoler


Une maison performante et confortable, été comme hiver, passe par une très bonne isolation. L'isolation est le point à traiter en premier. Aucun compromis ne doit être fait. 

Le flux de chaleur (ou échange thermique) va du milieu le plus chaud vers le milieu le plus froid. C'est pourquoi, en hiver, le chauffage d'un bâtiment chemine inévitablement vers l'extérieur de l'enveloppe. Ainsi, plus on parvient à maintenir cette chaleur à l'intérieur de l'enveloppe, moins nous avons besoin de fournir de l'énergie pour obtenir une température de confort agréable, disons 20°C. Le but dans une maison passive est donc d'assurer un confort thermique tout en utilisant un minimum d'énergie.

Les déperditions thermiques d'une paroi sont évaluées au moyen du coefficient de transmission surfacique noté U (W/m².K). Il dépend de la conductivité thermique lambda λ (W/m.K) qui traduit la capacité d'un matériau à transmettre la chaleur par conduction. Plus λ est petit, plus le matériau est isolant.

Comme un exemple vaut mieux qu'un long discours, nous allons comparer les performances de deux parois, une isolée, l'autre non.

paroi λ (W/m.K) épaisseur (m) U (W/m².K)
isolant 0,04 0,15 0,267
mur béton 1,50 0,30

5

On voit que les déperditions (D=U*A*Δt) pour 1m² de paroi et une différence de température de 1°C entre l'intérieur et l'extérieur sont de 0,267W pour le mur isolé et de 5W pour le mur non isolé. Le mur en béton non isolé est donc 19 fois plus déperditif que le mur isolé.

Maintenant, imaginons que nous voulions une température intérieure de 20°C, alors qu'à l'exterieur il fait 5°C. La différence de température est de 15°C. La paroi a une surface de 1m². 

paroi de 1m² U (W/m².K) déperditions (W)
Δt = 1°C Δt = 15°C
isolant 0,267 0,267 4
mur béton 5 5 75

Les déperditions pour 1m2 de mur non isolé sont donc égales à une lampe de 75W qui reste allumée en permanence, une pure aberration !

Ce petit calcul nous montre donc l'importance de l'isolation. Le concept de "Maison Passive" préconise un U de 0,15 W/m².K pour les murs et un U de 0,10 W/m².K pour le toit. Ces valeurs seront à ajuster suivant les régions climatiques.

Un dernier rappel : l'isolation, indispensable en hiver, joue aussi son rôle en été, puisqu'elle empêche l'air extérieur chaud de pénétrer dans l'enveloppe plus froide du bâtiment. L'isolation participe ainsi au confort d'été sans recours automatique à un système de refroidissement.